Les jeunes ont le droit d’être informés

En janvier 2011, le Grand Orient de France demandait aux pouvoirs publics de faire appliquer la loi du 4 juillet 2001 et la circulaire de l’Education Nationale du 17 février 2003 qui rendent obligatoires l’information et l’éducation sur la sexualité dans les établissements scolaires. Il dénonçait, par ailleurs, l’accès inégalitaire à l’interruption volontaire de grossesse.
Lire la suite