Forces occultes

Dès juillet 1941, Jacques de Boistel, de retour d’Allemagne, est chargé par Bernard Faÿ de réunir les éléments d’un film de propagande anti-maçonnique. Jean Marquès-Rivière rédige le scénario et Jean Mamy le réalise sous le pseudonyme de Paul Roche. Mais, si Marquès-Rivière a quitté la Maçonnerie bien avant 1939, Jean Mamy était encore en 1940 le vénérable de la Loge Ernest Renan, et c’est lui que, dans une de ses interventions au convent de 1945, le F.·. Villard qualifia de « premier traître de chez nous ».

Le 9 septembre 1942, le premier tour de manivelle est donné dans les studios de Nova-Film à Courbevoie. Des séquences sont tournées au Palais-Bourbon (les Allemands délivreront un Ausweiss à cet effet) et dans les Temples du Grand Orient.

Le 9 mars 1943, le film Forces occultes est présenté au public parisien.

Voir la genèse du film.