Troisième journée de colloques

Jacques Orefice

Compte rendu des colloques du 150° anniversaire de La Fraternité Vosgienne du 27 octobre 2012. Ces colloques ont réuni environ 140 personnes venus  de toute la Lorraine à l’Auditorium de La Louvière.

Le samedi matin était consacré à une interrogation sur l’« Imaginaire et Initiation occidentale » à travers l’œuvre d’ Hergé et se concluait par une approche des apports d’ Internet au fait maçonnique
Cette session était animée par Alain-Jacques Lacot, éditeur et chroniqueur littéraire, qui nous faisait part de toute son érudition littéraire et ésotérique au cours des différentes interventions.

Olivier Reibel – Alain Jacques Lacot

Olivier Reibel, auteur de « La vie secrète d’Hergé » a analysé vignette par vignette  tous les albums, lu tous les livres parus sur Hergé  et nous livre dans une heuristique implacable tout ce que son oeuvre doit à l’immense culture ésotérique du père de Tintin, Haddock et Tournesol.  La culture maçonnique et ésotérique du conférencier l’amène à des rapprochements saisissants montrant que le cryptage systématique de l’œuvre porte tout autant sur le texte que sur l’image que sur la structure Ce cryptage doit autant à la franc-maçonnerie qu’à la théosophie ou au rosicrucisme qu’à l’astrologie ou à la kabbale qu’à l’alchimie Les personnages d’Hergé empruntent des traits physiques ou biographiques à un grand nombre d’écrivains, de personnages historiques ou d’ésoteristes.  Philémon Sicle est le sosie de C-G-Jung, Müsstler, dictateur de la Bordurie dans « Le sceptre d’Ottokar » est la contraction de Mussolini et d’Hitler,  Jacques Bergier l’auteur du « Matin des Magiciens » est le héros de Vol 714 pour Sydney,  Henri de Monfreid le marin de « Coke en stock » etc. Et même si parfois, le conférencier semble par trop tirer sur la corde à nœuds, peu à peu des évidences s’imposent.  Un exemple « L’île noire » connût trois versions (38, 43, 66), cette île de Mull, dont le point culminant est Ben More,  est le lieu légendaire de la création de la maçonnerie écossaise néotemplière et les Dupond-t se mettent à l’ordre comme des maîtres maçon, le message codé est en fait un plan de temple,  etc.

Jacques Fontaine

Jacques Fontaine,  psychopedagogue d’obédience jungienne et maçonnique, mythologue, s’inscrit dans une perspective herméneutique en étudiant les albums centraux de l’œuvre soit « Le secret de la Licorne »,  « Le trésor de Rackham le rouge », « Les 7 boules de cristal » et « Le temple du soleil ». Il démontre par des commentaires comparatifs avec toutes les mythologies que Hergé a inscrit  Tintin dans un processus initiatique le menant à la Sagesse. Il attribue cette Aventure à la dépression qui profonde et douloureuse qui emmené Hergé au plus profond de lui-même, ce qui l’emporte au sommet de son intuition ésotérique ; Le génie d’ Hergé sera d’illustrer la tradition ésotérique occidentale et d’accepter ensuite la tradition orientale en émergeant du religieux pour projeter dans un Tintin laïcisé tous les mythes et les rites qu’en ethnologue pratiquant, il avait assimilé.Le conférencier nous fournit aimablement la clefs des coffres  si nombreux dans toute l’œuvre dont il faut garder présent à l’esprit qu’elle est structurée sur 3 constantes: l’énigme, le voyage et le trésor et qu’elle s’appuie sur le mythe du héros qui traverse l’histoire du monde Le déchiffrement peut alors s’opérer dans le processus initiatique qui comprend la réalisation du moi(être en harmonie avec soi et avec les autres) et l’intégration du soi(l’individu est en communion avec l’univers) grâce à une alchimie dont la franc-maçonnerie a gardé l’essentiel de la doctrine spirituelle.

Jiri Pragman

Jiri Pragman, initié à la fois en Franc maçonnerie et en Internet,  puisqu’il est l’auteur de blog maçonnique et franc-maçon nous a entrainé dans les arcanes de l’ Internet sous ses aspects maçonniques. d’emblée, il récuse qu’Internet puisse être une nouvelle voie initiatique. Cependant, la e-maçonnerie est très active, entre les sites web « officiels »des obédiences maçonniques, les sites des musées les sites  des loges, les sites de maçons, les sites d’antimaçons, d’information;les sites événementiels, les sites des revues maçonniques,  la diversité est la règle  Les blogs assurent « une veille sur la franc-maçonnerie à travers Internet » Le conférencier expose le fonctionnement de son site et l’éthique  qui le sous-tend. Les listes de discussions ou mailing-list de discussions sont très nombreuses surtout en anglais, les discussions s’y font par courrier électronique. Les forums de discussion se tiennent par échanges directs. L’antimaçonnisme est particulièrement vigoureux sur la Toile et retient les poncifs habituels du complot, du conspirationnisme, du satanisme  et les liaisons avec une extrême-droite accompagnée ou non par  un intégrisme religieux sont souvent évidentes  En conclusion, la télémaçonnerie paraît difficile à envisager tant la matérialité initiatique est prégnante dans la praxis maçonnique mais l’Internet peut aider les maçons dans leurs travaux personnels et collectifs  et pourquoi pas sur le modèle wikipédia envisager des wikisplanches maçonniques ?

La session de l’après midi, animée par Jacques Viallebesset, écrivain et poète, était axée sur la bande dessinée  et les Fictions dont la maçonnerie est le support à un titre ou à un autre.

Eric Giacometti – Jacques Viallebesset – Jacques Ravenne

L’animateur se donnait la parole pour brosser un vaste panorama de la production maçonnique du XVIII°siècle Revenant sur la genèse des « Constitutions d’ Anderson » et des mythèmes qui y furent incorporés par les pasteurs Désaguliers et Anderson, il montre qu’à partir de ce corpus se sont construits des centaines de rituels et de grades de toutes sortes faisant de la maçonnerie le Conservatoire de toutes les traditions ésotériques occidentales Il donne une place éminente au Discours du Chevalier de Ramsay dans le « mode d’emploi » de ces rituels. Et il ne reste qu’à puiser dans ces rituels pour prendre conscience de ce qui constitue l’Aventure humaine en  Occident Les apports des traditions gréco-latines, égyptiennes, judéo-chrétiennes se sont révélés particulièrement féconds  L’antimaçonnisme a aussi alimenté l’Imaginaire tant des maçons que des non-maçons en produisant toute une littérature fantasmagorique dont l’exemple le plus phénoménal fût Léo Taxil et ses mystifications successives Le conférencier a démontré qu’il est possible de puiser sans fin dans ce fonds de traditions réunis par la maçonnerie  Il a donné l’exemple en écrivant « La conjuration des vengeurs » dont l’argument est tiré d’un rituel, cet ouvrage a été transcrit en bande dessinée.

Jack Chaboud

Jack Chaboud, éditeur,  écrivain, auteur de polars, de bandes dessinées, de livres maçonniques et chroniqueur a donné à l’exposition de la bande dessinée maçonnique le titre des « Frères de papier »
Il nous a fait part de sa connaissance exhaustive de ce courant spécifique de la bande dessinée  et de ses approches personnelles concernant ce que j’appellerais la « maçonnotintinologie » dont il se veut le pourfendeur. Il évoque rapidement l’œuvre de J.L. Le Hir et démontre que malgré l’apport extraordinaire d’Hugo Pratt dans « Fables de Venise » et de Didier Convard dans « Le triangle secret », tout est possible dans l’utilisation des thèmes maçonniques en bandes dessinées.

C’est en présence de M. Michel Heinrich, député-maire d’ Épinal, que Eric Giacometti et Jacques Ravenne, les pères du Commissaire Antoine Marcas et de la série qui en est à 1,2 millions d’exemplaires vendus, ont pris tour à tour la parole. Les co-intervenants ont raconté leur rencontre dans un lycée toulousain, leur amitié de plus de 30 ans, leur passion littéraire, leurs premières aventures à Rennes-le-Château  et l’accueil très frais de leur premier manuscrit puis le succès fondé sur le mélange constant de la réalité et de la fiction, de la modernité et de la tradition dans un souci permanent d’authenticité et de respect du lecteur à qui sont donnés les clés. Ils révèlent aussi quelques secrets de fabrication de leurs œuvres. Ils donnent ensuite  leur vision de ce doivent être les maçons dans notre monde moderne bien que E Giacometti ne le soit pas et que J Ravenne le soit, pour eux le maçon doit être décomplexé, fier de l’être et prendre conscience de ce que la Franc-maçonnerie apporte à la société dans un monde moderne en perte de sens. Pétris d’humour et d’allant, ces auteurs, de ce qu’ils appellent « le thriller maçonnique » s’avèrent de fin connaisseurs du fonctionnement humain  et ils pensent apporter un divertissement à chacun de leurs (nombreux)lecteurs dont ils ré-enchantent le monde .
Le débat avec la salle est passionnant et on apprend qu’outre « le  rituel de l’ombre »dont la première BD vient de sortir, les droits pour le cinéma ont été acquis et donneront lieu à une production prochaine. Qui incarnera le Commissaire Marcas, là est la question ?

John Zagian, Vénérable  de la Fraternité Vosgienne prend ensuite la parole pour remercier tous les intervenants, tous les auditeurs, M. le Maire d’Épinal qui nous a honoré de sa présence et tire les conclusions de cette série de colloques sur l’Imaginaire en Franc-maçonnerie à travers la Bande dessinée qui a réuni prés de 500 personnes et permis aux auditeurs et à tous ceux qui en auront pris connaissance d’une vision différente de la Franc-maçonnerie.

Jacques Orefice, coordinateur des colloques